Demie garde

DEMI-GARDE (Half guard)

Il ne fait aucun doute que la demi-garde est l’un des postes les plus polyvalents de BJJ. Développé dans les années 1990 par Roberto “Gordo” Correa, la légende raconte que Gordo a développé le mouvement comme un moyen d’empêcher ses compagnons de sparring de passer la garde tout en réhabilitant une blessure à la jambe. Il se trouverait souvent coincé dans cette position, alors il fallait trouver des moyens d’attaquer de la demi-garde. (sources)

La demi-garde est la position où le combattant dos au sol a l’une des jambes adverses entre les siennes
Il est en moins bonne posture qu’en garde complète (ouverte ou fermée)

La demie garde est une garde fermée où l’on enserre une seule jambe de son adversaire. Longtemps considérée comme une position intermédiaire résultant d’un passage de garde ou d’un recouvrement de celle-ci, on a souvent utilisée cette position pour faire référence à la position supérieure « demie-montée ». Cependant, depuis quelques années, un gros travail a été effectué sur cette position est elle est devenue fondamentale dans tout système de jiu-jitsu. Désormais la demie-garde est une position à part entière à partir de laquelle les renversements et autres transitions aussi bien que certaines soumissions sont effectués.

Elle est devenue tellement populaire que certains n’hésitent pas à tirer la demie-garde plutôt que la garde pleine pour aller au sol.

point fort: facilement récupérable
point faible: le poids de l’adversaire compte plus que dans d’autres positions.

Le principe

Etant donné qu’une seule jambe est enlacée dans la garde, cette position permet trois grands choix stratégiques de la part du gardeiro:
– renverser
– prendre le dos
– récupèrer la garde pleine

Le principe de base de la demie-garde est d’arriver à se mettre sur le flanc de manière a pouvoir travailler sur son adversaire, si celui-ci arrive à mettre le gardeiro sur son dos, il pourra le contrôler sans trop de difficulté et passer sa garde.

Ce qu’on va principalement chercher à faire sur la demie-garde est de combiner des tentatives de renversement et de prise de dos (l’une ouvrant généralement la voie vers l’autre). Lorsqu’on rajoute à ceci les différentes variantes de demie-gardes et leurs techniques respectives, on arrive à bien saisir tout l’intérêt que certains jiu-jitsuka lui trouvent!

Comment l’obtenir

Le gros avantage de la demie-garde est qu’elle est relativement facilement obtenue. La plupart des positions dangereuses (takedown, montée, contrôle de côté,…) ne sont généralement qu’à quelques mouvements de la reprise en demie-garde ce qui fait d’elle une position centrale dans tout jeu au sol. Ce n’est pas une position de finalisation (et encore, ça peut arriver) mais les passages en demie–garde sont monnaies courantes dans un combat. Que l’on se fasse passer à moitié la garde ou bien qu’on arriver à récupérer une jambe depuis une position inférieure, on passe quasiment toujours par la demie-garde.

A noter là encore, un travail très intéressant de la part d’Eddie Bravo sur les sorties de positions inférieures vers la demie-garde.

[…]

La demie garde en MMA

La demie garde a connu un intéressant développement dernièrement vis à vis du MMA. Effectivement, en MMA il est nécessaire pour le jiu-jitsuka d’être capable d’amener son adversaire au sol. Cependant, avec l’arrivée en force des lutteurs américains, il est devenu assez difficile pour certains d’amener l’adversaire au sol par les moyens classiques du jiu-jitsu (la baiana, dérivé du double-leg de lutte libre) et les technique de judo relativement inefficaces vis à vis de ces mêmes lutteurs. Arrivé à ce niveau, il ne restait plus qu’à tirer la garde si on voulait amener au sol sans passer par un duel purement lutte (et à ce jeu là, ce sont toujours les spécialiste de la discipline qui gagnent). Cependant, comme on l’a vu pour la garde fermée, tirer cette garde n’est pas très intéressant en MMA. Du fait du ground n’ pound, combattre sur le dos demande une grande expérience de la part du jiu-jitsuka et la moindre erreur peut finir sur un KO/TKO.

C’est donc à partir de ce constat que l’idée de tirer la demie-garde au lieu de la garde pleine a fait son chemin en MMA. En effet, une fois au clinch et les crochets underkooks passés, se lancer pour tirer la demie-garde est intéressant car on abouti à une positions dans laquelle les coups de son adversaire n’ont pas énormément de puissance. L’important étant d’aller pour le jiu-jitsuka dans cette distance du combat, une fois au sol avec une demie-garde bien sécurisée permet de commencer le vrai travail.

Exemple typique de cette approche: Demian Maia sur la plupart de ses combats.

La demie garde en self-défense

La demie garde en self -défense est comparable en avantage et inconvénients à la garde pleine (hormis le ground n’pound mais en self on ne cherche pas à mettre KO). L’avantage que la demie aura sur la pleine est qu’il est bien plus facile dans cette position de prendre le dos de son adversaire (encore plus quand celui-ci n’est pas un spécialiste du sol, ça peut aller très vite). Une fois dans le dos, le combat est quasiment terminé.

La deep half-guard, il s’agit d’une demie-garde où on va chercher à passer sous l’adversaire (la tête au niveau de son ventre) en étirant au max sa jambe (comme pour une clé de genou). De cette manière, on casse la base de son adversaire et les renversements/passage dans le dos/sorties sont facilement accessibles.